Résurrections Bibliques

Introduction

Nous considérons la Bible au plus haut dégré de standardisation par ce que les enseignements de la Bible prétendent que la Bible est la parole du Dieu Tout Puissant Créateur de l'univers.

La Bible et le Christianisme veulent que nous acceptions Jésus Christ comme notre sauveur. Nous devons accepter la vérité de Jésus Christ.

Nous devrions accepter que les déclarations faites concernant Jésus Christ sont vraie parce que ces déclarations prouvent qui Jésus était: Dieu, le Fils de Dieu, le Fils de l'Homme, un des membres de la Trinité.

Si nous n'acceptons pas Jésus Christ pour ce don't Il est décrit, nous brûlerions en Enfer pour l' éternité.

Comme résultat, le christianisme est une religion à la pointe du revolver.

Validater les Résurrections Bibliques

L'une des catégories des déclarations présentées par la Bible concerne la résurrection des morts.

C'est-à-dire que la Bible relate certaines histoires de gens qui sont ressuscités des morts.

Pour considérer la validité des prétendues résurrections, nous allons examiner sept cas:

Elie et le Fils de la Veuve

La religion Chrétiénne déclare que le prophète Elie avait ressuscité des morts le fils d'une veuve.

Le fils de la femme devint malade et il "ne resta plus en lui de respiration".

La femme conclut que son fils était mort – I Rois 17:18.

Nous voyons que l'absence de respiration chez l'enfant, la conclusion de mort de la mère envers Elie, et Elie soignant l'enfant, on peut conclure que tous ces événements avaient eu lieu le même jour (probablement quelques minutes), seulement entre Elie et la femme.

La femme avait reporté la mort de son enfant mais Elie, comme prophète du Dieu Tout Puissant, n'avait pas enquêté si l'enfant était effectivement mort.

Il n'y a aucune indication qu'Elie avait indépendemment confirmé que l'enfant que l'enfant était mort. Il avait simplement pris l'enfant immédiatement à la chambre supérieure et, après s'être étendu sur l'enfant trois fois (Faisait-il la réanimation cardiopulmonaire, RCP?), l'enfant recommença à respirer.

Il n'y a aucune determination claire que l'enfant était mort. Aucune professionnel de la médecine avait été appelé. Aucune ambulance n'avait été appelée. Aucun médecin n'avait éxaminé l'enfant (il y avait bel et bien des médecins disponibles; vérifie II Chroniques 16:12). Si l'enfant était mort, aucune autopsie avait été faite.

Elisée et le Fils d'une Shounamite.

Pour ses activitées prophétiques, le prophète Elisée avait l'habitude de visiter un endroit (probablement une ville) nommée Shounam (II Rois 4:8). Dans cet endroit, il y avait une femme riche (mais peut-être stérile). Grace à ses aptitudes prophétiques, Elisée avait rendu possible que la femme devienne enceinte (de son proper mari) (II Rois 4:16). Elle devint enceinte et accoucha d'un fils (II Rois 4:17).

Un jour, l'enfant était avec son père. L'enfant eut un mal de tête (II Rois 4:19). Le père envoya l'enfant chez sa mère (ceci signifie que dans les événement qui suivent, le père n'était ni avec l'enfant ni avec la mère de l'enfant).

Pendant que la mère portait l'enfant, on dirait que sa situation s'était aggravée. Alors la mère avait conclut que l'enfant était mort (II Rois 4:20). Elle amena l'enfant à une chambre à l'étage et le coucha sur un lit. Elle ferma la port de la chambre (il est fort probable que personne, ce qui inclut le mari, n'alla dans la chambre jusqu'à la fin de cette histoire).

Elisée avait été appelé à l'aide (pour cette éxamination, nous ne sommes pas interessés aux détails concernant Ghéhazi, l'assistant d'Elisée). Elisée alla visiter l'enfant dans la chamber à l'étage – II Rois 4:34.

Elisée avait literallement appliqué la réanimation cardiopulmonaire (bouche-à-bouche) sur l'enfant. Il s'était aussi allongé sur l'enfant, exactement comme Elie avait fait sur l'autre enfant (on n'a aucune indication qu'Elie et Elisée se connaissaient pendant l'histoire du fils de la veuve). Après avoir fait la réanimation cardiopulmonaire et la respiration de bouche-à-bouche pendant un instant, l'enfant avait éternué sept fois et avait ouvert ses yeux – II Rois 4:34-35.

Cette fois aussi, la conclusion que l'enfant était mort s'était passée seulement entre deux personnes: la femme (qui avait signalé la mort) et le prophète Elisée. Même le mari de la femme était jamais au courant que son fils était mort (sa femme avait complètement cache cette mort à son mari du début jusqu'à la fin). Les chrétiéns donnent diverses justifications. Certaines personnes dissent que:

Personne n'avait investigué la mort de l'enfant (ces gens étaient riches; ils avaient probablement access à un personnel médical qualifié pour que même si aucune infirmière ne pouvait venir faire une réanimation cardiopulmonaire (bouche-à-bouche) sur l'enfant, au moins un médecin serait venu vérifier que l'enfant était réellement mort).

Quand la femme avait amené Elisée dans la maison, il était immédiatement parti dans la chambre à l' étage (Elisée ne s' était pas renseigné chez les autre gens de the maison (les employés ou les esclaves); il n'avait pas parlé au mari de la femme). Une fois qu'Elisée était dans la chambre avec l'enfant, il avait commencé la réanimation cardiopulmonaire (bouche-à-bouche) jusqu'à ce que l'enfant commence à respirer.

Une fois de plus, aucun personnel médical n'avait été appelé. Aucune ambulance n'avait été appelée. Aucun médecin avait éxaminé l'enfant (encore, l'absence d'un médecin n'est pas une excuse pour ces prétendus miracles; vérifie II Chroniques 16:12). Si l'enfant était mort, aucune autopsy avait eu lieu.

Jésus et la Fille de Jaïros

Matthieu 9:18-26, Marc 5:35-43, Luc 8:40-56.

Pendant Ses activités ministérielles, à un moment, Jésus alla à Sa ville (Capernaum).

Un chef (ou officiel) de synagogue vint annoncer à Jésus que la fille de ce chef (selon Marc et Luc, c'était une fille agée de 12 ans) était morte. Il demanda à Jésus de venir réveiller sa fille des morts.

Jésus alla là où la fille était couchée.

Il y avait d'autres gens dans la salle, tells que des musiciéns qui jouaient des musiques du deuil/enterrement.

Jésus annonça à tout le monde que: "La fille n'est pas morte, elle dort.".

Jésus demanda à tout le mond (Matthieu) de sortir de la salle (Matthieu n'a personne d'autre dans la salle; Marc dit que Jésus était avec Pierre, Jacques, et Jean; Luc indique que Jésus était avec Pierre, Jean, Jacques, le père de la fille, et la mère de la fille; soit ces évangiles ne sont pas en train de rapporter le même miracle soit ils ne sont pas consistants; bien-sûr que les chrétiéns te diraient n'importe quoi pour justifier les différences dans ces évangiles au lieu de demander à Jéhovah de clarifier les récits ou fournir une mise à jour de la Bible). Alors Jésus était resté seul dans la salle avec la fille Jésus prit sa main, et elle se leva.

Une fois de plus:

Le Rapport du Miracle:

Jésus et le Fils d'une Veuve – Luc 7:11-15

Pour ses activités ministérielles, Jésus voyageait à des endroits différents, incluses une ville appelée Naïn.

Quand Jésus arriva à Naïn, Il trouva des porteurs de cercueil qui partaient enterrer le fils unique d'une certaine veuve.

Jésus toucha l'object qui enveloppait le corps du defunt pour que les porteurs arrêtent de marcher.

Alors Jésus commanda au corps de « se réveiller ». Le mort s'assit et se mit à parler.

Il y a beaucoup de problèmes avec cette histoire:

Jésus Réveille Lazare des Morts – Jean 11:1-44

Dans un village appelé Béthanie habitait un homme nommé Lazare:

Jésus avait été appelé à la rescousse:

Vérification du Miracle sur Lazare:

Pierre et Tabitha – Acts 9:36-42

Pendant son ministère, Pierre avait l'habitude de voyager à des endroits différents, tells que as Lydda et Joppé

À Joppé, il y avait une femme riche nommée Tabitha (or Dorcas)

À un moment, elle devint malade et on la prononça morte. On l'amena dans une chambre à l'étage

Pierre était appelé à la rescousse

Pierre se rendit à la salle à l'étage où Tabitha était couchée. Pierre demanda à tout le monde de quitter la salle.

Tout comme dans les histoires avec Elie et Elisée, Pierre était seul dans la salle avec la morte (qui alors nous relate cette histoire, ou la phase de la résurrection? Luc n'était pas dans la salle avec Pierre!)

Pierre pria. Puis il demanda à Tabitha de se lever. Et elle se leva!

Cette histoire n'est reportée indépendamment par personne (hors du livre des Actes; même Pierre dans I Pierre et II Pierre ne relatent pas cette histoire).

Toute cette histoire n'est qu'une prétention de la Bible,

Paul et Eutyche – Acts 20:7-12

Pour ses activités ministérielles, Paul voyageait beaucoup, tel qu'en Macédoine et en Grèce.

À un moment, Paul alla à Troas et commença à prêcher dans une salle au 3ème étage d'un immeuble.

Pendant le sermon:

Une fois de plus, on signale la mort de quelqu'un. Il n'y a aucune investigation qui détermine si Eutyche était réellement mort ou pas. Quand Paul était allé en pas et était arrive là où Eutyche se trouvait, avait-il verifié le statut vital d'Eutyche et avait-il annoncé la mort d'Eutyche? Non!!! Paul ne dit null part qu'il avait trouvé Eutyche mort au rez-de-chaussée. Plutôt, d'ailleurs, Paul avait dit "Ne vous allarmez pas. Il est vivant".

Aucun personnel médical n'avait été appelé. Aucune ambulance n'avait été appelée. Aucun médecin avait éxaminé Eutyche. Aucune autopsie indépendente atait été faite.

Cette histoire n'est relatée nulle part par une source contemporaine impartiale (hors de la Bible, un témoin occulaire qui avait assisté à cette histoire), et Paul ne mentionne cette histoire dans aucun de ses écrits.

Nous connaissons beaucoup de cas de personnes qui étaient tombées d'un premier, deuxièm, ou troisième étage d'un immeuble. Dans beaucoup de cas, ces gens ne meurrent pas. Dans beaucoup de cas, quelqu'un avait effectué la réanimation cardiopulmonaire. Dans certains cas, on avait amené la personne à l'hôpital. La personne est réanimée et elle se réveille. Souvent, la personne pourrait devenir handicappée ou pas.

Vérification des Miracles

Aucune des résurrections de la Bible n'a été vérifiée par une personne objective et impartialle (hors de la Bible).

Ces résurrections ne sont documentées par aucune source contemporaine (une personne impartialle non-chrétiénne qui avait assisté à ces événements).

Si nous ne pouvons pas vérifier les récits fais à propos de, ou des miracles attribués à, Jésus Christ, alors ces récits ont vides et sujets à une foi aveugle sans preuve.

Par conséquent, ces miracles sont nulls et vides.

Si ces miracles ne peuvent pas être vérifiés ou démonstrés, comment peut-on se fier à quoi que ce soit concernant la Bible? (si ces résurrection miraculeuses t' étaient présentées concernant une autre religion, accepterais-tu ces récits à la valeur faciale?).

Si ces miracles ne sont pas vérifiés, il font de Jésus Christ un personnage fictif.

RÉFLÉCHIS!!!